Patrimoine

Située en bordure du Grand Morin, à 4 km de Coulommiers, la commune est traversée par la R.D.934. Cet axe divise les hameaux de « la Belle Idée » et de « Voisins ».

Sur son territoire sont répertoriés 25 hameaux. Ils contribuent chacun en fonction de sa situation au développement du bourg.

Au cours de son histoire, MOUROUX, aurait porté plusieurs variantes du nom. C’est ainsi qu’entre 1145 et 1154 il s’appelait MORO, pour redevenir MOUROUX en 1528 et 1684.

MOUROUX serait l’interprétation de « lieu de baies, de ronces ».

Les limites territoriales de MOUROUX furent définitivement établies avec Coulommiers par la loi du 18 juin 1843 et avec Pommeuse, par l’ordonnance du 19 juillet 1926.

Des fouilles menées dans les années 1960 démontrent l’occupation du sol de Mouroux depuis le paléolithique. Selon certains, l’homme aurait occupé sans discontinuité son territoire.

L’église paroissiale est fondée au XIIIe siècle. Les textes indiquent que l’abbaye de Faremoutiers avait la haute justice sur Mouroux et qu’elle y possédait plusieurs biens.

Mouroux est divisé en plusieurs fiefs, dont l’un détenu par les Caumartin. II semble qu’il y ait eu un château, signalé par Anatole Dauvergne, érudit du XIXe siècle.

Ce village eut probablement à subir les guerres et bouleversements qui ont marqué la région.

Actualités

Pin It on Pinterest